logo article ou rubrique
monitoring graphique

par maurice

 
monitoring : interroger :surveiller votre serveur :

 

* glances (voir vidéos en fin d’article)

 
-* netdata * -

* Si vous gérez votre petit serveur dédié et que pour vous, le suivi des performances en temps réel de celui-ci est important, sachez qu’il existe un outil de monitoring nommé Netdata qui permet de surveiller à la seconde près des tas de paramètres tels que :
* L’utilisation des CPU
- L’utilisation de la mémoire (RAM, swap…etc.)
- Les I/O des disques
- Les interfaces réseau (bande passante, paquets, erreurs, drops…etc.)
- Les connexions au firewall iptables / netfilter
- Les processus (en cours, bloqués, forks…etc.)
- Les applications systèmes et leur consommation de CPU, mémoire, swap, disque…etc.)
- L’utilisation d’Apache / Nginx
- L’utilisation de MySQL (requêtes, locks, threads…Etc.)
- La queue du serveur mail Postfix
- La bande passante utilisée par le proxy Squid et les requêtes reçues
- La température, le voltage, la vitesse des ventilos, l’humidité…etc. du matos
- Les appareils SNMP

 
* Monitorer nginx :

* Pour monitorer nginx, il suffit d’autoriser l’accès à la page des status pour que netdata puisse récupérer les statistiques d’utilisation. La façon la plus simple de procéder est d’ajouter cette autorisation dans le vhost defaut. On modifie donc le fichier :

 
Pour que netdata prennent en compte le changement, on redémarre le service.

service netdata restart
 
 
trois exemples
 


 

 
* tcpdump *
 

  • tcpdump permet d’analyser les paquets envoyés ou reçus sur une interface réseau.

 
 

* eluna (via votre navigateur) et à paramétrer

 
* logwatch voir
* Awstats voir
 
* nagios ou maintenant icinga2
Nagios délaissé par l’équipe debian pour "Icinga2"

  • (anciennement appelé Netsaint) est une application permettant la surveillance système et réseau. Elle surveille les hôtes et services spécifiés, alertant lorsque les systèmes ont des dysfonctionnements et quand ils repassent en fonctionnement normal. C’est un logiciel libre sous licence GPL.
  • Icinga 2 est une application d’usage général pour satisfaire les besoins de réseaux de toute taille. Icinga 1.x était une fourche de Nagios. Cette nouvelle version a été écrite à partir de zéro en C++, avec la prise en charge du traitement multifil et des grappes.
     
  • C’est un programme modulaire qui se décompose en trois parties :
     
    -*Le moteur de l’application qui vient ordonnancer les tâches de supervision.
     
    -*L’interface web, qui permet d’avoir une vue d’ensemble du système d’information et des possibles anomalies.
     
    -* Les sondes (appelées greffons ou plugins), une centaine de mini programmes que l’on peut compléter en fonction des besoins de chacun pour superviser chaque service ou ressource disponible sur l’ensemble des ordinateurs ou éléments réseaux du SI.
     
    Caractéristiques de icinga2 :
    – toutes les fonctions standard d’Icinga et Nagios ;
    – plus rapide et extensible que Icinga 1 et Nagios ;
    – format de configuration nouveau, plus intuitif et basé sur des modèles ;
    – services de surveillance sur ICMP (ping) ou des ports TCP (HTTP, NNTP,
    POP3, SMTP, etc.) en exécutant des contrôles
    (voir monitoring-plugins*) ;
    – n’importe quel petit script suivant l’interface de greffons de Nagios
    peut être utilisé comme greffon de contrôle ;
    – notifications pour avertissement pour n’importe quel script personnalisé
    (avec exemples) ;
    – prise en charge native pour Livestatus et Graphite.

apt install icinga2
/etc/init.d/icinga2 start
icingacli setup token create

Notez bien le token qui viens d’être généré et rendez-vous sur la page http://X.X.X.X/icingaweb2/setup

Vous devriez alors tomber sur cette page, rentrez votre token et cliquez sur suivant.

 
* cockpit *
 

  • cockpit est multi-machine et affiche des courbes de charge, la liste des process et leur consommation, l’espace disque, la conso réseau...etc.
    Il est même possible de stopper ou relancer les processus et de scruter plus en détails les logs de votre serveur directement depuis l’appli.
     

     

  • La connexion se fait avec votre navigateur web :
     

     
  • L’accueil où l’on vous demande vos identifiants user :
     

     
    * Nous y sommes, à vous de jouer avec les options, pour sortir c’est en haut à droite, cliquer sur votre pseudo pour avoir le petit menu.
     

     
  • Monit
    * outil de surveillance des services locaux installés sur une machine.
    * Il peut vérifier la disponibilité d’un démon et les ressources occupées qu’il consomme, et en fonction du résultat choisir de le laisser tranquille, de le redémarrer ou de le stopper.
     
     

     

  • Configuration de monit .
     
     

 

 

* Vidéo de surveillance et monitoring sur ma bécane *
-étant passé de 103 mégas à 8.6 mégas avec deux conversions, j’au un peu perdu en qualité d’image - glances, atop, htop et netdata




Haut de page
Systéme: Gnu_Linux_Debian